ING News

Luxembourg, 04/02/2020

La constitution d'une épargne en vue d'acquérir un bien immobilier est-elle une priorité au Luxembourg ?

Il est intéressant de noter que la constitution d’une épargne en vue d’acquérir un bien immobilier ne représente que l’une des nombreuses priorités des résidents luxembourgeois.

  • Au Luxembourg, 8 personnes sur 10 pensent qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire 
  • 74% des résidents luxembourgeois non propriétaires craignent de contracter une dette importante
  • 89 % des résidents luxembourgeois non propriétaires sont découragés par les prix élevés de l’immobilier
  • 90 % des résidents luxembourgeois s’attendent à une hausse des prix

L’endettement constitue une inquiétude majeure pour les propriétaires 

La crainte de contracter une lourde dette continue de prévaloir chez les Luxembourgeois. Selon la dernière étude internationale d’ING sur les prêts immobiliers hypothécaires, 74 % des personnes interrogées actuellement locataires et n’ayant jamais été propriétaires conviennent que cette crainte les décourage de réaliser un achat immobilier. Le fait de s’endetter lourdement pour acquérir un logement est l’une des plus grandes inquiétudes des résidents luxembourgeois, et le pourcentage de ceux qui conviennent que la crainte de l’endettement constitue une inquiétude majeure prévaut à tout âge.

Par ailleurs, l’une des principales raisons expliquant pourquoi les résidents craignent l’endettement réside dans la perception des prix élevés de l’immobilier sur le marché, et 89 % des personnes interrogées conviennent que ce facteur les décourage d’acheter.

L’évolution des priorités est liée aux défis associés à la propriété

L’étude monte que l’accession à la propriété demeure un important objectif financier et personnel ; 8 résidents luxembourgeois sur 10 conviennent qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire, tout du moins d’un point de vue financier, et nombre d’entre eux ont une vision inébranlable des avantages futurs liés à la propriété, 90 % prévoyant une poursuite de la hausse des prix de l’immobilier au cours des 12 prochains mois.

Il semble pourtant qu’au Luxembourg, comme dans d’autres pays européens, la constitution d’une épargne en vue d’acquérir un bien immobilier ne représente que l’une des nombreuses pressions exercées sur la situation financière des ménages. Les gens semblent faire de gros efforts pour atteindre les deux objectifs à court terme que sont le fait de disposer de suffisamment d’argent pour les voyages et les loisirs, et d’économiser suffisamment pour couvrir les frais liés à l’éducation des enfants ou acquérir son propre logement. 

Question : Qu’est-ce qui vous importe le plus à l’heure actuelle ?  

Il reste difficile d’accéder à la propriété et 86 % des personnes pensent qu’il est de plus en plus dur pour les primoacquéreurs d’acheter un logement. Cette situation peut engendrer une certaine frustration incitant les gens à reporter la constitution d’une épargne en vue d’un objectif à long terme comme l’acquisition d’un nouveau logement.

La plupart des résidents conviennent toujours qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire

Un pourcentage croissant des résidents luxembourgeois déclarent que, dans leur pays, l’immobilier ne suit pas une tendance favorable. Cette proportion a augmenté pour la troisième année consécutive, passant de 49 % à 2017 à 65 % en 2019. La raison la plus couramment avancée pour justifier ce pessimisme du marché est que les résidents pensent que l’acquisition d’un logement n’est aujourd’hui pas accessible pour la plupart des gens. En revanche, 69 % des personnes qui pensent que l’immobilier est en bonne voie au Luxembourg considèrent l’immobilier comme un bon investissement. 

Étude internationale d’ING

Dans le cadre de l’étude internationale d’ING, le Groupe ING a interrogé un millier de résidents de 13 pays européens (ainsi qu’en Australie et aux États-Unis) sur leur attitude et leur niveau de vie attendu à la retraite.  Cette étude laisse apparaître que, pour plusieurs résidents luxembourgeois, il semble financièrement impossible de profiter d’une retraite en gardant l’esprit libre.

L’étude internationale d’ING est en train de mener de plus grandes enquêtes de ce type en Europe, en vue de mieux comprendre comment les gens dépensent, économisent et investissent leur argent.

À propos de l’Enquête internationale ING

L’enquête internationale ING (ING International Survey) est publiée plusieurs fois par an par ING eZonomics. Axée autour des thèmes de l’argent et de la vie quotidienne, elle combine des idées sur l’éducation financière, la finance personnelle et l’économie comportementale pour offrir des informations régulières et pratiques sur la manière dont les gens gèrent leur argent et comment cette gestion se répercute sur la vie des consommateurs.

Profil ING

Présente au Grand-Duché de Luxembourg depuis 1960, ING est une banque universelle qui se veut accessible par ses canaux digitaux faciles et bien développés, appréciés par notre clientèle Retail, Private et Wholesale Banking, ainsi que de manière plus personnelle via notre réseau d’agences. Avec plus de 100.000 clients, ING se classe dans le Top 5 des banques du pays et figure dans le Top 10 des meilleures marques au Luxembourg (Source : 2018 KPMG Luxembourg Customer Experience Excellence Report).

Notre mission est de donner à chacun les moyens de garder une longueur d’avance, tant sur le plan privé que professionnel. Nous croyons que le rôle d’une institution financière est de soutenir et de promouvoir le progrès économique, social et environnemental tout en générant des rendements sains pour les actionnaires.

Toujours à la pointe en matière de digitalisation, nous avons été la première grande banque de réseau à lancer l’ouverture de compte online sur le marché luxembourgeois. Comptant plus de 800 collaborateurs au Grand-Duché (dont 700 réunis au sein de notre siège, ING Lux House), nous pouvons, grâce à notre présence locale combinée à la force d’un groupe international solide comme ING, proposer à nos clients privés et professionnels une large gamme de solutions via le canal de leur choix.

Nous contribuons activement au développement de l’économie locale, comme le montre la hausse significative de nos volumes de crédits (+16%) en 2017. Plus spécifiquement, notre portefeuille de crédits hypothécaires a continué à se développer en 2017 (+15%), dépassant pour la première fois le seuil des 2 milliards EUR. Des deux côtés de notre bilan, nous enregistrons une croissance à deux chiffres (+18%) en 2017, à 18,5 milliards EUR.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

ING LU Press Office
Place de la Gare, 26
L-1616 Luxembourg
T: + 352 44 99 1 – E: pressoffice@ing.lu