DSP2 - Directive sur les Services de Paiement 2

En 2007, la "Directive sur les Services de Paiement" européenne fut introduite. Son but étant de :

  • garantir des conditions de concurrence équitables pour tous les systèmes de paiement afin de renforcer la concurrence, ce qui permet d'accroître l'efficacité et de réduire les coûts des systèmes de paiement.
  • accroître la transparence des services de paiement et de fixer les droits et obligations des utilisateurs et prestataires de services de paiement ;
  • rendre les services de paiement transfrontaliers aussi aisés, efficaces et sûrs que les services de paiement effectués à l'intérieur d'un État membre.
  • fournir la base juridique nécessaire à la création d'un espace unique de paiement en euros (SEPA).

En 2019, beaucoup a déjà été dit et écrit sur la DSP2. Mais que va-t-elle exactement changer pour vous ? Découvrez les possibilités qu’elle vous offrira bientôt.

En Europe, les transactions de paiement sont constamment en changement et en réinvention. Les banques et d’autres sociétés mettent fréquemment au point de nouveaux services intelligents pour vous aider à gérer plus facilement vos questions d’argent.

Afin de garantir la possibilité et la sécurité de ces innovations, l’UE a créé de nouvelles règles, qui entraînent davantage de concurrence entre les prestataires de services de paiement et une meilleure protection des consommateurs. Ces nouvelles règles sont définies dans la « Directive sur les services de paiement 2 » (DSP2), qui est entrée en vigueur le 29 juillet 2018. 

On remarque l’existence de ces nouvelles règles notamment quand quelque chose change. Par exemple une nouvelle case à cocher au moment de votre connexion au site. Ou tous les nouveaux services utiles que nous créons pour vous.

 

 

Des paiements simplifiés, un meilleur descriptif

La DSP2 soutient l’innovation et le développement de nouveaux services qui vous aident à gérer votre argent et votre budget. De tels services nécessitent souvent le recours à des données de paiement.

La DSP2 définit donc un cadre de partage facilité et sécurisé de vos informations de paiement entre prestataires de service de paiement, qui repose toujours sur votre autorisation expresse.

En conséquence, acheter en ligne sera bientôt plus facile que jamais, et vous pourrez accéder à toutes vos données de paiement sur un seul et même écran, même si les données proviennent de banques diverses.

Du nouveau pour les entreprises

Des sociétés qui ne sont pas des banques peuvent elles aussi proposer de nouveaux services financiers. La DSP2 vous autorise à leur communiquer vos informations de paiement. Uniquement si vous le souhaitez, bien sûr. Et pour cela, vous leur donnerez votre permission expresse. Autrement, elles n’auront pas accès à ces informations. Mais n’ayez crainte, cette autorisation ne passera pas inaperçue. 

Vous devez à cet effet fournir une « autorisation expresse ». Vous êtes redirigé(e) vers un site internet sécurisé d’ING où vous sélectionnez le pays de votre compte ING (ING Luxembourg). Vous cliquez sur « Suivant » et accédez à la page d’authentification. Par défaut, la page d’authentification Luxtrust Token s’affiche, vous permettant de saisir vos identifiants (nom d’utilisateur, mot de passe, OTP), mais vous pouvez aussi choisir un autre moyen d’authentification, comme l’appli Luxtrust Mobile, la Smartcard Luxtrust ou le Signing stick Luxtrust, si vous le souhaitez.

Vous pouvez ensuite, en fonction du service :

  • sélectionner à quel compte donner accès pour une période d’essai de 90 jours (services d’informations de compte),
  • sélectionner le compte à utiliser pour initier un paiement chaque fois que nécessaire (services d’initiation de paiement),
  • sélectionner à quel compte donner accès pour une période illimitée jusqu’à annulation (confirmation de disponibilité de fonds).

Ce n’est qu’à partir de ce moment que la société a accès à vos comptes de paiement. Comme vous le voyez, il ne s’agit pas d’une simple permission. Cela nécessite une réelle action de votre part ! 

Et si vous n’autorisez pas la société, rien ne change pour vous.

Pour le moment, seule ING peut accéder à vos informations de paiement. Avec l’arrivée de la DSP2, vous pourrez aussi communiquer ces données à d’autres sociétés. Du moins si vous les y autorisez. Vous êtes la seule personne à décider à quelles sociétés vous confiez vos informations de paiement. Sur myaccount.ing.com vous voyez exactement à quelles sociétés vous avez donné ce droit. 

D’autres banques et d’autres sociétés proposeront bientôt des services d’informations de compte et des services de paiement. Bien sûr, toutes les sociétés ne pourront pas le faire aussi simplement. La DSP2 établit des critères stricts, et les sociétés doivent demander un permis à cet effet.   

À quoi faut-il faire attention ?                               

Il peut être utile de communiquer ses données à d’autres banques et sociétés, mais faites bien attention à qui vous les confiez et comment elles seront utilisées. Vous trouverez souvent ces renseignements dans les conditions d’utilisation des services proposés ou dans la politique de confidentialité de la société concernée. Ces documents constituent toujours une lecture enrichissante.

Vous devrez également continuer à vous méfier des   e-mails de phishing . Tout changement, y compris ceux provoqués par la DSP2, est une raison pour les criminels de renouveler leurs tentatives. 

 

 

La connexion en tant que service de paiement

Les développeurs et services de paiement trouveront tous les renseignements dont ils ont besoin sur le Portail des développeurs d’ING, afin de se connecter aux API d’ING concernant la DSP2.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Appelez-nous

Du lundi au vendredi de 8h15 à 17h30.

Envoyez-nous un e-mail

Envoyez votre demande à notre contact center.

Rendez-nous visite

Un réseau de 16 agences à votre disposition.

Prenez un rendez-vous

Prendre un rendez-vous en quelques clics.