Acheter ou louer : les 3 clés pour se décider

Devenir propriétaire ou rester locataire, la décision n’est jamais facile à prendre, en particulier au Grand-Duché du Luxembourg où les prix ne cessent de grimper. Même si certains biens sont clairement surévalués, le risque d’un brusque chute des prix de l’immobilier paraît peu probable à court terme. Alors, que faut-il faire ? Voici 3 clés pour vous aider à prendre la bonne décision.

Choisissez en fonction de votre style de vie  

Se poser la question d’acheter ou de louer, c’est avant tout se poser la question de savoir quel est votre personnalité, où vous en êtes dans votre parcours de vie et quels sont vos projets pour le futur. Si vous êtes plutôt du genre nomade, si vous aimez changer rapidement de logement et si entretenir un appartement ou une maison n’est pas votre tasse de thé, la location est faite pour vous. De même, si vous ne savez pas encore si vous allez faire carrière au Luxembourg ou si vous allez vous expatrier, si vos revenus sont encore trop faibles ou irréguliers parce que vous débutez dans la vie professionnelle, il vaut mieux ne pas acheter tout de suite, le temps que vous ayez trouvé une stabilité géographique et financière. D’après de nombreux experts, il faut en moyenne 7 ans pour rentabiliser son achat immobilier. Si vous n’êtes pas certain de rester aussi longtemps dans le logement que vous voulez acheter, privilégiez la location.

Mettez en balance les enjeux financiers

D’un point de vue financier, chacune des deux options comporte des avantages comme des inconvénients. Même si le loyer que vous payez mensuellement ne constitue en rien un investissement, louer ne signifie pas pour autant jeter l’argent par les fenêtres et comporte moins de risques qu’acheter. Vous ne dilapidez pas vos économies et ne devez prévoir comme seuls frais que le loyer et les charges mensuelles (principalement l’eau, le gaz et l’électricité). Tout le reste est à charge du propriétaire.

Quant à l’achat, c’est un investissement qui peut vous rapporter une sérieuse plus-value en cas de revente sans compter que les taux d’intérêt actuels n’ont jamais été aussi bas. Mais acheter comporte aussi une part d’incertitude qu’il faut pouvoir accepter. Le marché de l’immobilier peut très bien à l’avenir fluctuer vers le bas et, au final, l’argent investi dans l’achat de votre bien immobilier vous aurait peut-être rapporté plus si vous aviez investi en Bourse. Autant le savoir avant de vous engager.

Évaluez votre budget

Vouloir acheter un logement n’est pas suffisant, encore faut-il en avoir les moyens ou, à tout le moins, de disposer d’une capacité de remboursement suffisante pour que la banque accepte de vous octroyer un crédit hypothécaire. Pour savoir si vous présentez un bon profil de crédit, l’institution financière va se baser sur des critères tels que vos revenus – en règle générale, les mensualités du prêt immobilier ne peuvent pas dépasser 33% des revenus nets de charges -, la stabilité de votre emploi, l’évolution future de votre carrière professionnelle, un comportement financier sain (votre compte est rarement à découvert et vous n’avez pas de dettes importantes) et la part de votre apport financier dans votre montant d’achat. Ne perdez pas de vue non plus que de nombreux coûts annexes sont liés à votre achat immobilier comme les frais de notaire, les frais d’hypothèque, les assurances et autres frais de jouissance (voir notre article Achat immobilier : attention aux frais « cachés »). Si vous n’avez pas en votre possession une enveloppe suffisante pour couvrir tous ces frais, mieux vaut attendre que votre bas de laine soit suffisamment rempli avant de songer à acheter.  

En résumé, pesez bien le pour et le contre avant de vous décider et, au besoin prenez conseil auprès de votre banquier et/ou de votre agent immobilier. De par leur expérience dans les transactions immobilières, ceux-ci peuvent vous aider.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la page www.ing.lu/immo ou à nous rendre visite en agence.

Articles susceptibles de vous intéresser