Pourquoi les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne et les taux d’intérêt de ma banque sont différents ?

Cette question, vous vous l’êtes certainement posée quand vous avez été voir votre banque pour demander un prêt. Le taux qu’elle vous a proposé était probablement loin de celui auquel celle-ci peut emprunter auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE).  Comment expliquer cette différence ? Quel est le lien entre les taux directeur de la BCE et les taux d’intérêt de ma banque ? 

Les trois taux directeurs de la BCE

Commençons par le début. Le principal taux directeur de la BCE est le taux de refinancement. Au moment d’écrire ces lignes, il est fixé à 0,05%, son plus bas niveau historique. A quoi correspond ce taux de 0,05% ?

Pour respecter son objectif principal de stabilité des prix (inflation inférieure mais proche de 2%), la Banque Centrale Européenne dispose de plusieurs instruments de politique monétaire afin de piloter les taux d’intérêt et gérer la liquidité bancaire. Les opérations les plus classiques sont ce que l’on appelle « les opérations principales de refinancement ». Les opérations de refinancement les plus courantes sont les Main Refinancing Operations (MRO). Lorsqu’une banque a besoin de liquidité, elle peut emprunter directement à la BCE. Chaque semaine, les banques de la zone euro se rendent (virtuellement) au guichet de la BCE afin d’emprunter au taux de refinancement défini par la BCE (soit 0,05 %) une certaine somme d’argent. Cet « emprunt » s’effectue sous la forme d’une « opération de cession temporaire » (Repurchase Operation ou repo). La banque apporte des actifs à une date « t » en garantie à la BCE et reçoit une certaine somme d’argent. Une semaine plus tard, la banque doit rendre l’argent emprunté à la BCE et majoré des intérêts et récupère ses actifs apportés en garantie.

Les deux autres taux directeurs de la BCE sont le taux des dépôts au jour le jour (actuellement -0,2%) et le taux de prêt marginal au jour le jour (actuellement 0,30%). Le premier correspond au taux d’intérêt versé par la BCE aux banques déposant de l’argent dans ses coffres. Le deuxième correspond au taux versé par les banques à la BCE lorsque celles-ci veulent emprunter pour une durée d’un jour en dehors des opérations classiques de refinancement.

Les taux interbancaires (Eonia et Euribor)

Comme leur nom l’indique, ces trois taux directeur sont surtout des instruments de politique monétaire utilisés par la BCE pour influer sur l’octroi des crédits et moduler l’inflation dans la zone euro. Ce n’est pas le rôle principal de la BCE de prêter et les banques ne se tournent vers elle que si elles ne trouvent aucun fonds disponible sur le marché interbancaire. La plupart du temps, les banques financent leurs besoins auprès des autres banques sur le marché interbancaire en utilisant deux taux de référence : le taux Eonia (Euro Overnight Index Average) et les taux Euribor (Euro Interbank Offer Rate). Le premier correspond au taux interbancaire au jour le jour et les deuxièmes se calculent sur des échéances plus longues (de 1 semaine à 12 mois). L’évolution de ces deux types de taux est fortement dépendante de celle des taux directeurs de la BCE. Pourquoi ?

Prenons l’exemple du taux Eonia, c’est le plus simple. Celui-ci évolue en fait dans un corridor entre le taux des dépôts au jour le jour de la BCE et le taux de prêt marginal au jour le jour de la BCE. Ce qui est logique ! Le taux Eonia ne peut pas être inférieur au taux de dépôt proposé par la BCE car, dans ce cas, les banques ayant un excès de liquidité auraient intérêt à déposer l’argent à la BCE au jour le jour plutôt que de le prêter à une autre banque. Idem si le taux Eonia est supérieur au taux de prêt marginal proposé par la BCE : une banque en demande de liquidité aurait davantage intérêt à emprunter à la BCE plutôt qu’une autre banque. 

Les taux d’intérêt de votre banque

A leur tour, les taux interbancaires vont jouer un rôle déterminant dans le calcul des taux d’intérêt auquel la banque va vous accorder un emprunt. La différence entre le taux d’un prêt et le taux interbancaire de même maturité va dépendre de nombreuses données endogènes comme votre niveau de risque, la durée de votre prêt ou les garanties que vous pouvez apporter.

Pour résumer, les taux directeurs de la BCE ont un impact sur le taux de votre emprunt à la banque mais vont également entrer en jeu toute une série d’autres facteurs, dépendant pour une grande part de votre situation personnelle. Un bon conseil : avant toute décision d’emprunt, parlez-en d’abord à votre banquier habituel. Il connaît bien votre situation professionnelle et privée et pourra, mieux que personne, vous guider utilement dans vos choix.

Articles susceptibles de vous intéresser