Comment embaucher une aide à domicile au Luxembourg ?

Il n’est pas toujours évident de trouver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle, surtout si vous vous consacrez énormément à votre carrière. Si tel est votre cas, vous auriez tout à gagner à recruter une aide pour l’entretien de votre domicile, la garde de vos enfants ou le repassage de vos vêtements. Au Luxembourg, les offres de services à domicile sont légion. Mais comment fonctionnent-elles ? Quelles sont les démarches à réaliser ? Faut-il payer des cotisations de sécurité sociale ? Pouvez-vous bénéficier d’un abattement fiscal ?   Tout d’abord, sachez que la procédure est très simple, parfois même plus simple que de trouver un homme ou une femme de ménage ou un(e) baby-sitter. Et bien entendu, il existe de nombreux sites Internet et groupes dédiés sur les réseaux sociaux. Par exemple, Home Help recense les femmes et hommes de ménage, gouvernantes, baby-sitters, cat-sitters, promeneurs de chiens, hommes à tout faire, jardiniers et autres professionnels en fonction de leur expérience, de leur localisation et des langues parlées[1]. Problème : comment confier ses enfants, son foyer ou ses effets personnels à une personne que l’on ne connaît pas ? Si vous voulez vous assurer d’employer une aide digne de confiance, renseignez-vous auprès de vos amis, vos collègues ou votre commune de résidence ou bien rendez-vous sur les pages ou groupes Facebook d’expatriés de votre quartier. [1]Attention : les frais relatifs à l’embauche d’un jardinier, d’un chauffeur ou d’un gardien ne sont pas déductibles.

Établir un contrat d’embauche

Dans tous les cas, si vous souhaitez embaucher directement une aide à domicile, vous devez établir avec elle un contrat d’embauche écrit. Ce contrat devra mentionner la date de début d’activité, le lieu et la nature du travail, le nombre d’heures de travail par jour ou par semaine, les horaires de travail habituels et le salaire de base. Ce salaire doit être égal ou supérieur au salaire social minimum, soit environ 14,5 euros bruts par heure pour un travailleur qualifié, environ 12 euros bruts par heure pour un travailleur non qualifié et de 9 à 10 euros bruts par heure pour les mineurs entre 15 et 18 ans (données valables en juillet 2019)[1]. Cependant, si un membre de votre famille ou un proche (ami ou voisin) s’occupe d’une personne de votre foyer qui est à votre charge, il n’est pas nécessaire de rédiger un tel contrat. Cette personne est alors considérée comme un « aidant informel », même si vous la rémunérez pour ses services.

Enregistrer votre aide à domicile auprès du Centre Commun de la Sécurité Sociale

Ensuite, vous devez enregistrer votre employé(e) auprès du Centre Commun de la Sécurité Sociale (CCSS). Pour cela, il vous suffit de remplir une déclaration d’entrée dans un ménage privé (disponible uniquement en français et à télécharger ici), en indiquant le salaire horaire net ou, le cas échéant, le salaire mensuel fixe, et de l’envoyer au CCSS. Le CCSS calculera alors le salaire brut, les cotisations sociales et l’impôt forfaitaire fixe (10 %) à déduire. À la fin de chaque mois, vous paierez le montant net directement à votre aide à domicile et vous recevrez de la part du CCSS une facture indiquant les impôts et les cotisations sociales à régler. En tant que ménage privé, vous êtes automatiquement exempté(e) de l’adhésion obligatoire à la Mutualité des employeurs.

Nous vous recommandons vivement de ne pas employer d’aides à domicile illégalement. Les conséquences pourraient être graves : par exemple, que se passerait-il si votre homme ou femme de ménage se blessait au travail sans être inscrit(e) auprès du CCSS ? De plus, ce faisant, vous ne bénéficieriez pas de l’abattement fiscal forfaitaire. En effet, si votre aide à domicile est bien enregistrée auprès du CCSS, vous recevrez de la part de ce dernier un certificat de rémunération qui vous donne droit à un abattement fiscal forfaitaire pour dépenses spéciales.

 

Passer par une agence

S’il vous semble trop compliqué et trop chronophage de rédiger vous-même un contrat d’embauche individuel, vous pouvez aussi passer par une agence. Il en existe un grand nombre, en particulier pour le ménage à domicile. Certaines offrent même la possibilité de réserver un(e) professionnel(le) en ligne !

L’agence vous reviendra plus cher et généralement, vous devrez signer un contrat pour une durée minimale, mais vous gagnerez du temps. Vous n’aurez pas à payer directement l’aide ou à contacter le CCSS, ni à trouver un(e) remplaçant(e) en cas de maladie ou de démission, puisque l’agence se chargera de vous apporter une solution. Et depuis 2010, tout comme pour l’aide embauchée par vos soins, vous pouvez déduire les frais d’agence de votre déclaration de revenus au titre de « dépenses spéciales ».


Vous venez d’arriver au Luxembourg ? Rendez-vous sur notre
site Internet.

05/20

Articles susceptibles de vous intéresser

  • L’immigration a toujours joué un rôle majeur dans le développement économique, une tendance qui ne s’est jamais démentie. En 1961, la Luxembourg comptait 314 900 habitants, dont 13,2 % d’étrangers. Le 1er janvier 2018, la population du pays a atteint 602 005 habitants, parmi lesquels 47,9 % d’étrangers !

  • Tous les ans, c’est la même histoire. Les vacances d’été viennent à peine de commencer que vous ne savez pas quoi faire pour occuper vos enfants. Quelle est la meilleure solution pour vos enfants ?

  • L’été est là. Un moment peut-être inoubliable pour les familles du monde entier. L’école étant finie, les vacances d’été annuelles et la destination touristique à la mode sont au cœur des conversations. Mais lorsque vous vivez à l’étranger, le concept de vacances est différent et se traduit souvent par un dilemme aboutissant parfois... à une absence de vacances