Le dilemme des expatriés au sujet des vacances : où les passer ?

L’été est là. Un moment peut-être inoubliable pour les familles du monde entier. L’école étant finie, les vacances d’été annuelles et la destination touristique à la mode sont au cœur des conversations. Mais lorsque vous vivez à l’étranger, le concept de vacances est différent et se traduit souvent par un dilemme aboutissant parfois... à une absence de vacances !   Quel que soit le lieu où vous vivez, la vie d’expatrié ou de nouvel arrivant est souvent perçue comme glamour et exotique, ou, comme diraient certains, des « vacances sans fin ». Cependant, lorsque le moment est venu de prendre de véritables vacances, il n’est pas évident de choisir la bonne option parmi la multitude qui s’offre à vous. Quelle que soit votre décision – rester dans votre pays d’accueil, visiter d’autres pays ou rentrer à la maison voir la famille et les amis -, vous finirez probablement par vous sentir coupable.

Rester dans votre pays d’accueil

L’une des motivations à émigrer est d’explorer un nouveau mode de vie, de goûter à une nouvelle culture et de découvrir de nouveaux endroits, mais pour de nombreux expatriés, le train-train quotidien ne les aide pas à explorer leur nouveau pays. C’est pourquoi les vacances d'été sont idéales pour découvrir le reste du pays avec les enfants. Passer les vacances sur place présente de nombreux avantages : vous gagnez du temps, c’est moins cher que les billets d’avion pour l’étranger, et c’est surtout la possibilité, pour vous et votre famille, de faire réellement connaissance avec votre nouveau pays. Les choses à faire et à voir ne manquent pas au Luxembourg, qui est un pays si magnifique en été! Les « vacances à domicile » sont même plus attrayantes dans le sens où votre temps dans le pays d’accueil est limité et où vous prévoyez de rentrer dans votre pays d’origine en raison de votre contrat de travail.

Visiter d’autres pays de la région

Selon un grand nombre d’études et de blogs d’expatriés, le goût du voyage est l’un des principaux facteurs qui poussent des expatriés à s'installer en Europe. Vivre au Luxembourg est une bonne opportunité de visiter de nombreux pays européens. L’Aéroport de Luxembourg permet de joindre plus de 70 destinations desservies directement par 16 compagnies aériennes, y compris des low-cost. Par ailleurs, le Grand-Duché est un petit territoire entouré de pays attrayants comme la Belgique, la France et l’Allemagne, normalement hors d’atteinte si vous venez d’Asie ou d’Amérique. Bruxelles n’est à 225 kilomètres de Luxembourg Ville, Paris 370 kilomètres et Berlin 600 kilomètres.

Revenir dans son pays d'origine pour revoir famille et amis

Le revers de la médaille des deux premières options est la possibilité d’être confronté aux reproches silencieux de familles et de proches, surtout si vous n’êtes pas revenu à l’occasion de Noël, ainsi qu’à l'inévitable sentiment de culpabilité. Les membres de la famille sont souvent envieux du mode de vie de leurs proches à l’étranger. Si vous décidez de ne pas rentrer à la maison, cela ne fera que renforcer une rancœur tenace. D’un autre côté, pour une grande partie des expatriés, rentrer à la maison pour voir famille et amis n’est pas vraiment de tout repos et est très loin de l’idée qu'ils se font des vacances. Pourquoi devriez-vous renoncer aux deux ou trois semaines pendant lesquelles vous pouvez vous divertir pour faire les mêmes choses, avec les mêmes personnes et dans les mêmes lieux qu’avant? En outre, au fil du temps, vous commencez à avoir la bizarre impression d’être un touriste et un étranger dans votre propre pays.

Plutôt que de chercher à rentrer chez vous par devoir ou obligation, et de vous distraire de vos autres plans, un minimum de préparation peut faire de votre retour à la maison un moment fantastique pour toute la famille. Le moyen le plus simple pour gérer les visites de proches est de prévoir un seul événement auquel tous vos proches participeront, dans le même lieu et au même moment. Ceci est plus avantageux que de rencontrer tous vos proches un à un : vous éviterez de faire de nombreux trajets et le moment passé sera davantage consacré à la famille qu’à raconter votre vie d’expatrié.

Vous pouvez également saisir cette opportunité pour explorer votre pays d’origine avec le regard d’un touriste et trouver des endroits que vous n’avez pas visités depuis longtemps, voire jamais visités. En vous forçant à découvrir de nouvelles choses dans la région où vous habitiez, vous conjuguez tourisme et visite des proches. Tout le monde y gagne, et notamment les enfants, qui pourront revoir avec nostalgie leurs grands-parents et leurs anciens amis. Et s’ils ont beaucoup grandi depuis votre dernier retour aux sources, vous pourrez leur apprendre des choses sur leur pays d’origine, ou sur le vôtre s’ils sont nés à l’étranger.


Alors, que faire : se reconnecter avec votre famille et vos amis, vous plonger dans votre environnement local ou voyager
? En réalité, il n’existe pas de bonne réponse. Il est toujours difficile de trouver le bon équilibre entre famille et voyage. Mais quel que soit votre choix pour cet été, n'oubliez qu’il y aura un nouvel été l’an prochain et que Noël n’est que dans quelques mois. Il est bon de profiter pleinement de votre lieu d’expatriation, tout en n’oubliant pas vos proches restés à la maison.

 

04/20

 

Articles susceptibles de vous intéresser

  • L’immigration a toujours joué un rôle majeur dans le développement économique, une tendance qui ne s’est jamais démentie. En 1961, la Luxembourg comptait 314 900 habitants, dont 13,2 % d’étrangers. Le 1er janvier 2018, la population du pays a atteint 602 005 habitants, parmi lesquels 47,9 % d’étrangers !

  • Tous les ans, c’est la même histoire. Les vacances d’été viennent à peine de commencer que vous ne savez pas quoi faire pour occuper vos enfants. Quelle est la meilleure solution pour vos enfants ?

  • L’été est là. Un moment peut-être inoubliable pour les familles du monde entier. L’école étant finie, les vacances d’été annuelles et la destination touristique à la mode sont au cœur des conversations. Mais lorsque vous vivez à l’étranger, le concept de vacances est différent et se traduit souvent par un dilemme aboutissant parfois... à une absence de vacances