Comment choisir un fonds de placement?

Tout investisseur potentiel trouve à sa disposition plusieurs milliers de fonds de placement, et ce secteur ne cesse de croître. Lorsque vient le moment de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins en matière d’investissement, vous pourriez vous sentir comme un enfant dans un magasin de bonbons.

Les fonds de placement : un univers complexe, difficile à appréhender

Entouré d’une multitude de produits soutenus par des campagnes marketing rondement menées, il est facile de se laisser convaincre par les belles promesses qui figurent sur l’emballage. Cependant, un produit qui semble alléchant sur l’étalage peut très rapidement se transformer en une pilule amère difficile à avaler !
Les magazines d’investissement et les sites internet d’investisseurs proposent régulièrement des listes des « 10 fonds les plus performants », mais constituent-ils encore, aujourd’hui, les meilleurs investissements possibles ? La stratégie consistant à se ruer sur les formules gagnantes n’est pas toujours l’approche la plus sage.

Lorsque vous essayez de vous y retrouver dans ce vaste univers, il y a cinq domaines sur lesquels vous devriez chercher à en savoir davantage afin de déterminer si un fonds donné convient à vos besoins en matière d’investissement et à votre profil de risque.

Performances

Les chiffres de performance absolus peuvent être trompeurs. Il est préférable de mettre ces données en contexte et de les comparer à une référence de marché appropriée et/ou à des fonds similaires de la même catégorie.

Risques

Des niveaux de rendement élevés et attractifs vont souvent de pair avec un niveau de risque accru et, dès lors, avec des pertes potentielles plus importantes. En tant qu’investisseur, quelle part de risque êtes-vous prêt à prendre avec votre capital ?

Investissements sous-jacents

Dans quoi le gestionnaire de fonds investit-il exactement ? Les différentes classes d’actifs ont leurs propres caractéristiques et celles-ci peuvent influencer les performances et les risques. Parfois, le nom d’un fonds ne reflète pas clairement ce que contient son portefeuille.

Le gestionnaire de fonds

En tant qu’investisseur, vous confiez votre épargne à des tiers. Ceux-ci prendront des décisions d’investissement en votre nom, et il est donc judicieux de vous renseigner un minimum sur le gestionnaire du fonds. Le gestionnaire actuel est-il seul responsable des antécédents du fonds ou un changement est-il survenu récemment ?

Frais

« On n’a rien sans rien ! » Le gestionnaire de fonds exigera des frais en échange de son expertise en matière d’investissement. L’investisseur doit savoir si les frais qui lui sont réclamés pour un fonds donné correspondent aux normes du marché et s’il existe des « extras » cachés.

Rechercher puis analyser ces informations n’est pas chose aisée. Les gestionnaires de fonds publient régulièrement des « fiches d’information », mais celles-ci peuvent être assez techniques et pas toujours très transparentes.
Prendre des décisions d’investissement importantes sur la base d’un nombre relativement limité d’informations peut se révéler être une entreprise risquée et coûteuse. Il est donc prudent de consulter votre conseiller bancaire ou votre conseiller en placement avant de prendre une telle décision. Ceux-ci sont généralement en contact avec une équipe dédiée spécialisée dans l’analyse et la sélection de fonds de placement, à la fois en interne et par l’intermédiaire de tiers. Cette approche porte le nom d' »architecture ouverte ». Sur la base d’une analyse quantitative et qualitative, ils sont en mesure de réduire le vaste champ des fonds de placement à une liste plus gérable et transparente de produits considérés comme les « meilleurs de leur catégorie ».

Articles susceptibles de vous intéresser