Le cauchemar de tout homme d’affaires : affaires manquées et revenus ratés

Halloween s’approche avec toutes ses horreurs et diableries ! Alors que la plupart des adultes ne sont plus terrifiés par les squelettes suspendus et araignées en plastique, l’idée de perdre de grosses sommes d’argent nous donne presqu’à tous des frissons. À l’occasion de cette journée de la terreur, nous avons rédigé une liste des pires bévues commerciales de l’histoire. Ce n’est pas pour les lâches !

Excite refuse d’acheter Google pour moins de 1 million de dollars.

En 1999, quand Google est encore peu connu en dehors du monde technologique, Excite est le deuxième plus important moteur de recherche dans le monde. Voilà pourquoi Larry Page propose à Excite d’acheter Google pour la petite somme de 750.000 $. Or la firme décline, investissant plutôt dans le moteur de recherche ask.com. Aujourd’hui, ask.com détient à peine 2 % du marché alors que les parts de marché de Google dépassent les 67 % et l’entreprise vaut maintenant 173.333 fois la somme que Page avait proposée.

Decca Records remballe les Beatles.

Nouvel an 1961 : un groupe de musique britannique peu connu auditionne pour le label (jadis) renommé Decca Records. Or Mike Smith, le représentant du label, n’est pas impressionné par John, Paul, George et Ringo. À ses yeux, la musique pop-rock est morte et il propose un contrat à un autre groupe. La suite des choses, vous la connaissez : les Beatles deviennent le groupe le plus connu de leur temps et révolutionnent le paysage musical tandis que Decca Records tombe dans l’oubli.

Kodak développe le premier appareil photo numérique – et abandonne le concept.

Généralement quand un changement de paradigme se produit dans un secteur d’activité, il y a des entreprises qui s’adaptent et fleurissent et d’autres qui, enlisées dans le passé, sont vouées à l’échec. Or quant au cheminement de Kodak, c’est une autre histoire. En 1977, Kodak dépose une demande de brevet pour un des premiers appareils photo numériques. Mais parce que la firme gagne la majorité de ses revenus sur la vente de pellicules, elle décide de ne pas lancer la nouvelle technologie sur le marché. Quand il devient clair que l’avenir appartient à la photographie numérique et que Kodak décide enfin d’abandonner son modèle commercial dépassé, ses compétiteurs ont déjà une longueur d’avance irrattrapable.

Edwin Drake invente la machine de forage – et oublie de déposer une demande de brevet.

En 1858, Edwin Drake est embauché par une compagnie pétrolière pour examiner un site de forage potentiel en Pennsylvanie.  À ce moment-là, forer pour chercher du pétrole est un processus long et pénible et Drake a des difficultés à accomplir sa mission. Pour surmonter les obstacles, il développe une foreuse avec des tubes qui permettent de ne pas contaminer le pétrole – la première machine de forage. Son invention enrichit des centaines d’hommes d’affaires. Malheureusement, faute d’avoir déposé un brevet, Drake n’en fait pas partie.

NASA perd des millions à cause d’une erreur de calcul.

Si vous faisiez partie des élèves pour lesquels les chiffres décimaux et le calcul de fraction donnaient des maux de têtes, ne vous en faîtes pas : il en est de même pour les génies de la NASA ! En 1999, NASA mandate l’entreprise Lockheed Martin pour construire une sonde spatiale qui devrait orbiter autour de Mars. Peu de temps après son lancement, la sonde, valant 125 millions de dollars, disparaît dans l’espace. La raison : les ingénieurs de Lockheed avait utilisé le système de mesure américain alors que NASA avait employé le système métrique. Pendant toute la durée du projet (plusieurs mois !), personne ne s’en était rendu compte.

Blockbuster rejette l’offre de Netflix.

Il était une fois, avant que les gens ne connaissent le streaming et le téléchargement de torrents, des établissements mythiques dits de distribution de films. Blockbuster Video, première chaîne de location de vidéos au monde, dominait le marché. C’est alors qu’une petite entreprise du nom de Netflix l’approcha et lui proposa un marché : développer une plateforme web pour offrir les services de Blockbuster en ligne. Or les méchants managers de Blockbuster se moquèrent du pauvre petit Netflix et le mirent à la porte. 15 années plus tard, Netflix est couronné de succès alors que Blockbuster a sombré dans l’oubli. Tout est bien qui finit bien.

Ross Perot dit non à Microsoft.

Enfin, dernière bévue, mais pas la moindre : en 1979, un jeune Bill Gates âgé de 23 ans fait une offre de vente à Ross Perot, le CEO d’Electronic Data Systems, une grande entreprise IT à cette époque. La proposition a l’air d’être un match parfait ; en effet, Perot est à la recherche d’une PME IT dans laquelle il peut investir et Microsoft a besoin d’un partenaire pour se positionner sur le marché. Or l’affaire est tombée à l’eau parce que Perot refusa de payer le prix de50 millions de dollars demandé par Gates. Il déclara plus tard à la presse qu’il s’agissait là d’ « une des pires erreurs que j’ai commise dans ma carrière. »

Voilà quelques grosses boulettes qui probablement continuent d’empêcher leurs auteurs de dormir.  Joyeux Halloween !

Articles susceptibles de vous intéresser