Comment fonctionnent les fonds d’investissement ?

Les fonds d’investissement, également connus sous le nom de fonds de placement, sont des paniers de titres, sélectionnés pour leurs opportunités d’évolution par des sociétés de gestion expertes en marchés financiers. Ces fonds fonctionnent en multipropriété : quand vous investissez dans un fonds, vous achetez un titre de propriété qui correspond à une part d’un panier d’actions ou d’obligations déjà sélectionnés et gérés activement par des experts. Investir dans des fonds peut donc être plus rassurant que d’acheter des titres séparément, surtout si on débute. De plus, les fonds d’investissement ont généralement un capital variable, ce qui vous permet d’échanger vos titres à tout moment sur un marché secondaire. Les fonds peuvent revêtir plusieurs formes juridiques (Société d’Investissement à Capital Variable, Fonds Commun de Placement, etc.). On distingue aussi trois grands types de fonds : les fonds d’investissement à gestion passive, les fonds d’investissement à gestion active et les fonds spéculatifs (ou hedge funds).

Les fonds à gestion passive (ou fonds indiciels) 

Ils ont pour objectif de répliquer l’évolution d’un marché, d’une région ou d’un secteur particulier. Les gestionnaires visent avant tout la sécurité du placement et achètent des valeurs composant un indice boursier. Par exemple, au Luxembourg, le principal indice boursier est le LuxX qui reprend les 10 plus importantes capitalisations boursières du pays. En fonction des évolutions de l’indice choisi, les gestionnaires font varier la composition du portefeuille. Le niveau de risque est le même que celui du marché qu’ils répliquent.

Les fonds à gestion active 

Ils ont pour objectif de surperformer le marché. Les gestionnaires cherchent à obtenir un rendement attrayant, voire de dépasser un indice de référence (benchmark). Les gestionnaires surveillent l’environnement économique et modifient les actifs de leur fonds en fonction de l’évolution de la situation. Pour obtenir un maximum de plus-values, ils vont acheter et revendre en grande quantité. Le niveau de risque va dépendre ici de la répartition du portefeuille entre valeurs de croissance, valeurs d’actifs, petites et grosses capitalisations.

Prudence avec les fonds spéculatifs !

Appelés aussi hedge funds, ce sont des placements à risque dans un environnement peu réglementé. Les gestionnaires recherchent des rentabilités élevées et utilisent des stratégies non autorisées pour les fonds d’investissement à gestion passive et active. Ils peuvent notamment vendre à découvert et utiliser l’endettement pour augmenter leur capacité d’investissement (effet de levier). Investir dans les fonds spéculatifs peut représenter une source de diversification intéressante à condition de ne pas avoir une trop grande aversion aux risques. Si c’est votre cas, mieux vaut éviter les hedge funds.

Investir dans les fonds : les pour et les contre

Comme tout produit financier, les fonds d’investissement comportent des avantages mais aussi des inconvénients.

Le principal avantage des fonds d’investissement est leur gestion professionnelle. Des professionnels expérimentés gèrent pour vous à temps plein un portefeuille de titres. Les fonds d’investissement permettent de diversifier vos investissements : ils contiennent non seulement une grande variété de titres mais proposent également différents types d’approche : par catégorie de fonds (actions, obligations et monétaires), par secteurs économiques, par zones géographiques, par taille d’actifs (petites et grandes capitalisations), par niveaux de risque (emprunts d’Etat, obligations à haut rendement, etc.). Les frais de gestion et les droits d’entrée sont généralement peu élevés. Enfin, vous pouvez très facilement acheter ou vendre vos parts en vous mettant en relation avec le promoteur du fonds, ou par l’intermédiaire d’un courtier, d’un conseiller financier d’une banque ou d’une compagnie d’assurances ou même en ligne à partir d’un site internet.

Par contre, vous n’avez aucun contrôle sur les fonds d’investissement : vous ne pouvez pas influer sur les achats ou les ventes et vous ne connaissez jamais la composition exacte des fonds à tout moment. Vous ne pouvez pas non plus contrôler comment le cours de vos parts évoluent à la seconde près, comme c’est le cas pour les actions. Lorsque vous achetez ou vendez vos parts, vous n’en connaissez la valeur que quelques heures après, le temps que le fonds évalue sa valeur liquidative au moment de l’achat ou de la vente de vos titres. Quant aux frais de gestion, vous êtes obligés de les payer chaque année, même si les résultats des fonds dans lesquels vous avez investis sont négatifs.

Au final, les fonds d’investissement représentent incontestablement une option intéressante mais encore faut-il savoir dans lesquels investir. Consultez votre banquier avant de prendre une décision et établissez avec lui, si ce n’est déjà fait, votre profil d’investisseur. Vous vous épargnerez ainsi bien des déboires et des désillusions.

Articles susceptibles de vous intéresser