Les 5 questions à se poser avant d’investir

Investir est une bonne solution pour compléter votre épargne et tenter de la faire fructifier, à condition de vous y être bien préparé. Voici les 5 questions fondamentales auxquelles vous devez répondre avant de vous lancer… 

Pourquoi voulez-vous investir ?

Quel est le projet que vous avez en tête ? Souhaitez-vous financer les études de vos enfants, préparer votre retraite, préparer un projet immobilier ou simplement vous faire plaisir ? La réponse à cette question vous permettra de répondre aux prochaines questions.

Quand pensez-vous avoir besoin de l’argent que vous investissez ? 

Selon que vous souhaitiez récupérer votre capital dans 5 ans ou dans 15 ans, l’impact sur le choix de vos investissements n’est pas le même. Plus l’échéance est lointaine, plus vous pouvez prendre des produits risqués, car les fluctuations de marchés (les haut et les bas) seront lissées dans le temps. Plus l’échéance se rapproche, plus il est important de choisir des produits peu risqués pour tenter de « sécuriser » un maximum le capital que vous allez récupérer.

Quel montant êtes-vous prêt à investir ? 

Estimez la somme qu’il faudra mettre de côté pour atteindre votre objectif, et gardez toujours de l’épargne disponible par ailleurs. Ne vous lancez pas dans des produits d’investissement si vous n’avez pas cette épargne de précaution. En général, elle est de l’ordre de 3 à 6 mois de salaire. Mettez cette somme sur un compte épargne sans risque, disponible immédiatement en cas de besoin. Et surtout, ne l’utilisez qu’en cas de coup dur (réparation voiture, aménagements, etc.). Cela vous évitera de liquider, peut-être à perte, une partie de vos investissements.

Ne jouez pas non plus à l’autruche. L’inflation est actuellement supérieure au rendement des comptes d’épargne et ne pas investir, surtout si vous en avez les moyens, constitue également un risque important d’érosion du capital.

En résumé, gardez une réserve pour les imprévus et pour vos projets à court terme, investissez une partie de votre capital pour vos projets à plus long terme.

Quel niveau de risque êtes-vous capable de supporter ? 

Avoir de l’argent et du temps devant soi pour dynamiser son épargne ne suffit pas. Encore faut-il avoir un tempérament capable de supporter les crises et de tenir le cap dans les tempêtes. Si vous avez des nuits blanches et des sueurs froides à longueur de journée parce que votre capital vient de perdre 10% de sa valeur, ne vous gâchez pas la vie et fuyez les placements en bourse.

Il faut toujours garder à l’esprit que l’investissement est pour du long terme, cela vous aidera à passer les périodes de baisse des marchés. N’oubliez pas que tant qu’on ne vend pas, on ne perd rien.

Il n’empêche que chacun a une sensibilité différente face aux variations et qu’il est important de connaitre sa capacité à gérer le risque avant de choisir un produit d’investissement. Pour cela, il suffit de définir votre profil d’investisseur avec votre conseiller financier.

A quelle fréquence pouvez-vous suivre vos investissements ? 

Vous avez compris que la performance d’un investissement s’observe sur le long terme. Il est donc inutile d’aller tous les jours vérifier en ligne la valeur de votre portefeuille d’investissements pour voir si vous avez gagné ou perdu de l’argent. Par contre, n’oubliez pas d’analyser de manière régulière votre portefeuille et de l’adapter, le cas échéant, en fonction de votre profil, de vos objectifs ou de l’actualité financière. Si vous n’avez vraiment pas le temps ou les connaissances pour le faire, choisissez des fonds d’investissement, des plans d’investissement périodiques ou confiez votre portefeuille d’investissement à des professionnels.

08/2020

Articles susceptibles de vous intéresser