Quelles options de retraite pour les patrons des petites entreprises ?

Au lancement d’une nouvelle affaire, la constitution d’une retraite est souvent loin des préoccupations immédiates. Dans un premier temps, on s’assure que l’activité est viable et que les factures sont payées. Ensuite, les propriétaires de petites entreprises ont tendance à considérer leur entreprise comme la garantie même de leur retraite, espérant peut-être un jour rivaliser avec Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon.

Le danger est que beaucoup trop d’éléments reposent sur leur affaire. Très peu de petites entreprises connaissent une croissance exponentielle comme celle d’Amazon et, en cas de problème, le propriétaire ne peut revenir en arrière pour garantir sa sécurité financière pendant sa retraite. Les patrons de petites entreprises ont donc tout intérêt à être plus attentifs aux possibilités qui s’offrent à eux en matière de retraite.

Leur priorité devrait être de s’assurer qu’ils sont éligibles au régime de retraite garanti par l’État. Pour cela, il faudra avoir cotisé au Luxembourg ou dans un autre pays de l’UE pendant une durée minimale de 120 mois. Si vous n’avez pas suffisamment cotisé à l’âge normal de la retraite (65 ans), tous vos paiements vous seront reversés et vous ne bénéficierez pas d’une pension d’État. Toute personne ayant cotisé pendant 480 mois a droit à une pension de retraite dès l’âge de 60 ans.

C’est pourquoi il est essentiel pour les propriétaires de petites entreprises, de maintenir leurs cotisations sociales même lorsque le budget est limité. Le type de cotisations à payer dépendra de la structure de l’entreprise. Les charges sociales d’un entrepreneur individuel sont calculées sur la base d’un montant qui ne peut être inférieur au salaire minimum légal (soit 1 998,60 euros par mois en 2017) et qui ne dépasse pas cinq fois le revenu minimum (9,993 euros), tandis que des règles différentes s’appliqueront pour une personne créant une structure d’entreprise, suivant si cette personne tire ou non un revenu de son activité.

Régimes de retraite privés

Bien que les petites entreprises soient capables de drainer des capitaux, il est judicieux, si possible, d’investir toute somme épargnée dans un fonds de retraite privé indépendant. Les contributions aux caisses de retraite privées permettent de réduire le revenu imposable jusqu’à 3 200 euros par an, taux forfaitaire appliqué à toutes les tranches d’âge.

Le système de prévoyance retraite se complique si vous avez des employés (même non indépendants). Dans ce cas, les contributions au système de retraite du Luxembourg deviennent obligatoires et le patron de l’entreprise doit préciser le type de retraite, l’éligibilité, les règles relatives aux cotisations individuelles et autres éléments requis.

La souscription au régime est obligatoire pour tout employé nouvellement admissible. Les cotisations représentent 24 % du salaire brut de l’employé, répartis de façon égale entre l’employeur, l’employé et l’État, mais la part de contributions de l’entreprise est déductible de l’impôt sur les sociétés.

Il se peut que de nombreux patrons de petites entreprises tirent parti de leur réussite financière et que, comme Jeff Bezos, ils n’aient pas à se préoccuper de leur sécurité économique une fois retraités. Toutefois, il est important de prendre quelques mesures pour construire cette sécurité, pour qu’elle ne repose pas uniquement sur l’éventualité que votre entreprise devienne le prochain Amazon.

Articles susceptibles de vous intéresser

  • Chaque année, il faut remplir sa déclaration d’impôts. Pour beaucoup d’entre vous, cet exercice annuel s’apparente à une corvée. C’est dommage car une déclaration fiscale, quand elle est correctement optimisée, peut vous faire gagner de l’argent en réduisant le montant de vos impôts.

  • Si la totalité de votre salaire/pension ou de votre argent de poche ne vous est pas nécessaire pour couvrir l'ensemble de vos frais mensuels, il serait temps de considérer le plan d'épargne automatique.

  • Vous souhaitez donner un meilleur rendement à votre épargne et effectuer vos premiers pas dans le monde de l’investissement mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Essayer l’investissement périodique ? En voici les principaux avantages.