Prêt auto à 0 % : est-ce le financement le plus intéressant ? 

L’autofestival bat son plein et vous êtes sur le point d’acquérir une voiture neuve, mais vous ne savez pas encore comment vous allez la financer ? Nous vous donnons différentes pistes et vous expliquons les pièges à éviter ! 

Financer une voiture neuve : quelles options ? 

Emprunt ou fonds propres ? 

Vu les taux d’intérêt bas, un crédit peut être avantageux pour acheter une voiture neuve. Mais des taux d’intérêt bas impliquent aussi que vos économies laissées sur votre compte d’épargne ne vous rapportent plus grand chose. Le choix entre le financement par emprunt ou par fonds propres dépendra donc surtout de votre situation financière et de vos envies.

Crédit auto

Le prêt auto classique est très populaire en raison de ses taux attrayants. Le crédit étant justifié par l’achat d’un véhicule, cela constitue une garantie pour la banque. Elle peut donc offrir des taux plus intéressants que pour un prêt personnel sans justification. Après acceptation de votre dossier (qui inclut une preuve d’achat du véhicule), vous recevrez les fonds et devrez rembourser par mensualités fixes et égales sur toute la durée de l’emprunt (qui comprennent les intérêts et le capital).

Bon à savoir : dans l’optique de promouvoir les transports durables, la nouvelle réforme fiscale donne la possibilité aux acquéreurs de voitures n’émettant pas de CO2, à savoir les voitures exclusivement électriques, ou à pile à combustible à hydrogène, de bénéficier d’un abattement de €5000.

Crédit chez un concessionnaire

Certains concessionnaires proposent également des crédits auto. Ils sont d’ailleurs réputés pour vous proposer des taux plus bas que ceux des banques, parfois même des taux à 0 %. Mais est-ce vraiment la solution la plus intéressante ? 

Prêt auto à 0 % : de quoi s’agit-il ?

Certains concessionnaires proposent des taux très faibles pour financer l’achat de votre voiture neuve, allant parfois jusqu’à 0 %. Ce mode de financement semble à première vue intéressant, étant donné que vous n’avez que le capital à rembourser, et pas d’intérêts supplémentaires à payer. Mais est-ce vraiment le cas ? N’oubliez jamais qu’emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent, même quand on croit avoir affaire à un financement "gratuit". Explorons ici les coûts "cachés" qui peuvent être associés à un prêt 0 %.

  • Tout d’abord, il n’existe pas de crédit gratuit. Les intérêts que vous ne paierez pas sur ce prêt seront pris en charge par le concessionnaire. Il s’agit donc d’un geste commercial.
  • Puisque le concessionnaire prend le coût des intérêts en charge, il va souvent limiter la durée sur laquelle le crédit peut être contracté, de manière à limiter ce coût. Sur une durée plus courte, vos mensualités peuvent alors devenir très importantes.
  • Le geste commercial sur le taux du prêt veut aussi dire que le concessionnaire ne vous fera pas de cadeaux supplémentaires sur la voiture
    • Il ne vous donnera pas ou peu de remises sur le véhicule. Pourtant les réductions que vous pouvez espérer sur une voiture neuve peuvent vite dépasser les intérêts que vous économiseriez sur un prêt auto à court terme. Cela vaut-il alors vraiment la peine de s’en passer ?
    • Par ailleurs, si vous souhaitez que le concessionnaire reprenne votre vieille voiture pour financer en partie la nouvelle, assurez-vous que sa valeur ne soit pas sous-estimée. Il s’agit d’un autre procédé pour compenser l’avantage donné sur l’emprunt. Encore une fois, vérifiez toujours si les intérêts que vous économisez sur l’emprunt compensent bien ce que vous perdez sur la reprise de votre vieille voiture. 
  • Enfin, pour vous accorder un prêt à 0 %, le concessionnaire vous demandera un acompte conséquent. Vous devrez donc avoir cette somme à disposition et accepter de vous en passer pour bénéficier de ce type d’emprunt. 

Prenons l’exemple d’une voiture neuve de 25.000€ et comparons les prêts et les remises

Un prêt auto à 1,55 % sur 36 mois représente un coût total du crédit de 597 €. Si vous optez pour le prêt à 0 % proposé par le concessionnaire, votre gain sera donc de 597 €. Vous n’aurez probablement pas d’autres remises sur le véhicule.

Les remises que le concessionnaire peut vous accorder varient en général entre 3 % et 19 % du prix d’achat. Sur 25.000 €, cela représente au minimum 750 € (3 %) et au maximum 4.750 € (19 %). Les remises vous feront donc dans tous les cas économiser plus que si vous optez pour le prêt à 0 %.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, un prêt auto 0 % n’est donc pas sans frais. Ne vous fiez pas aux apparences et calculez bien vos gains potentiels et vos manques à gagner avant de choisir votre mode de financement. 

Articles susceptibles de vous intéresser

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Ces cookies de base sont essentiels au bon fonctionnement de ce site web. Ils enregistrent, par exemple, vos préférences linguistiques. Ils permettent aussi d’analyser de façon anonyme la manière dont le site est utilisé. Plus d'informations dans notre Cookie Policy.

Je refuse J'accepte