Lease@ING : le financement facile, le REfinancement malin !

De tous les types de leasing disponibles au Luxembourg, le leasing financier pourrait être considéré comme celui qui convient bien à ces entreprises qui souhaitent optimiser ses investissements, depuis les indépendants aux sociétés du secteur financier en passant par les commerçants, les artisans, les professions libérales, les PME et les PMI. Il constitue une alternative intéressante au crédit classique, permet de renouveler du matériel mobilier à usage professionnel et améliore la présentation du bilan. Mais comment fonctionne le leasing financier et en quoi peut-il aider votre entreprise à se développer au quotidien ?  

Focus sur un produit en développement avec Riana POUPIN, Managing Director d’ING Lease, qui accompagne 3.300 clients depuis plus de 30 ans.

Le leasing, c’est bien pour financer des voitures de société…

C’est très réducteur car il existe plusieurs formes de leasing. Le leasing auquel vous pensez est ce qu’on appelle le leasing opérationnel. Il sert surtout à financer des flottes de véhicules de société en incluant également les assurances, la maintenance, etc. Chez ING Lease, nous faisons du leasing financier. Ce type de leasing ne se limite pas aux véhicules mais est utilisé pour le financement de tout bien tangible, matériel ou équipement, intervenant dans l’activité économique de l’entreprise. Par exemple, les objets financés vont de la pelle mécanique à la machine-outil en passant par le matériel informatique ou le mobilier de bureau…Nous fournissons d’abord aux entreprises un outil de travail.

Au fil du temps et avec les enjeux climatiques actuels, nous avons également su adapter notre offre pour accompagner nos clients dans la transition énergétique : C’est ainsi que nous sommes amenés à financer des panneaux photovoltaïques et du matériel roulant à faible voire aucune émission de carbone comme des wagons de train, des bus et voitures hybrides ou électriques.

Comment fonctionne un leasing financier ?

Pour résumer au maximum, imaginons que vous ayez besoin d’un matériel. Plutôt que de l’acquérir, vous pouvez demander à ING Lease de l’acheter et ING vous loue ce matériel. Vous utilisez donc le matériel mais c’est ING Lease qui en est le propriétaire. Le contrat définit dès le début la mensualité de loyer et l’option d’achat (appelée également valeur résiduelle). Celle-ci est liée à la valeur à échéance du bien. À l’échéance du contrat, vous avez le choix entre trois alternatives. Vous achetez le bien pour le montant de la valeur résiduelle convenue initialement. Vous ne levez pas l’option d’achat et restituez le bien au bailleur qui en reste le propriétaire. Vous prolongez le contrat qui consiste en un refinancement du montant de la valeur résiduelle. 

Pourquoi faire appel au leasing ? Pourquoi ne pas acheter à crédit ?

Le leasing peut apporter de nombreux avantages qu’ils soient financiers ou comptables. En effet, la durée du leasing est souvent inférieure à la durée d’amortissement en fonds propres ou en crédit classique. De plus, en comptabilité luxembourgeoise, le leasing est considéré comme une opération hors bilan. Les ratios d’endettement de la société ne sont donc pas impactés.

D’une manière générale, ce produit permet à la société de conserver sa trésorerie ainsi que ses éventuelles lignes de crédit pour d’autres besoins. Le leasing implique un financement à 100 %, il n’y a donc pas d’apport initial à fournir de la part de l’utilisateur. Vous pouvez effectuer un rachat anticipé du contrat à tout moment ou choisir des loyers non linéaires en fonction de vos flux de trésorerie, ce qui apporte à votre entreprise une grande flexibilité. Autre attrait non négligeable du leasing financier : son impact fiscal. Vous pouvez récupérer la TVA calculée sur les loyers et déduire entièrement de votre bénéfice imposable les loyers en tant que charges d’exploitation.

Le leasing ne concerne-t-il que des biens neufs ?

Non, il est possible de refinancer des biens déjà acquis par une société qui cherche à retrouver de la liquidité ou qui, pour des raisons diverses (opportunité, relation fournisseur…), a souhaité acquérir elle-même le bien. Voici un exemple de ce qu’on appelle un Sales & Lease Back : une société X dispose d’un crédit de caisse de 500 000 EUR. Alors que l’entreprise est saine, elle a un besoin rapide de dégager de la trésorerie (délais de paiement de ses clients allongés, investissement immatériel urgent, etc.). Le chef d’entreprise décide donc de se tourner vers sa banque pour augmenter sa ligne de crédit. Vu la taille de l’entité et l’urgence de la demande, la banque estime qu’une majoration de ce crédit n’est pas la réponse adéquate. Pour soutenir son client, elle lui propose un Sales & Lease Back sur les récentes acquisitions de matériel. Concrètement, ING Lease fait un leasing à la société X pour des biens dont cette dernière est déjà propriétaire. ING Lease rachète ce matériel à la société X, lui octroyant ainsi un appel d’air dans sa trésorerie. La société X redeviendra propriétaire du matériel au terme du leasing moyennant la levée de l’option d’achat. Le leasing est donc une alternative simple et intéressante au financement traditionnel, que ce soit pour de nouveaux investissements ou du refinancement. Il accompagne la société qui évolue d’une économie de propriété à une économie d’usage.

Pour en savoir plus sur nos solutions de leasing, consultez notre page dédiée.

11/2023

La société tend à devenir une économie à faible émission de carbone. Il en va de même pour nos clients et pour ING. Nous finançons beaucoup d’activités durables, bien que nous continuions à financer des activités qui ne le sont pas. Découvrez nos progrès sur ing.com/climate.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Ces cookies de base sont essentiels au bon fonctionnement de ce site web. Ils enregistrent, par exemple, vos préférences linguistiques. Ils permettent aussi d’analyser de façon anonyme la manière dont le site est utilisé. Plus d'informations dans notre Cookie Policy.

Je refuse J'accepte