Taux fixe ou taux variable : lequel choisir pour votre crédit immobilier ?

C’est l’éternelle question que chacun d’entre nous se pose avant de conclure un crédit immobilier avec sa banque. Pour y voir plus clair, analysons-les l’un après l’autre avec leurs avantages et inconvénients respectifs.

Le crédit à taux fixe

Comme son nom l’indique, le taux fixe est fixé dès la signature du contrat de prêt et restera inchangé pendant toute la durée du prêt. 

Quels sont ses avantages ?

Le taux fixe, c’est la sécurité et la lisibilité

Vous payez le même montant pour toutes vos mensualités pendant toute la durée du prêt. Vous connaissez à l’avance le coût de votre crédit et vous êtes à l’abri de toute mauvaise surprise. Même si le marché connaît des fluctuations importantes, les conditions de votre emprunt ne changeront pas.

Le taux fixe est le plus adapté lorsque les taux sont bas et risquent de monter dans les années à venir

De nombreux spécialistes s’accordent à dire que c’est le cas actuellement. Les taux sont tellement bas qu’ils ne pourront pas le rester indéfiniment. Si cette prédiction se confirme, c’est tout bénéfice pour ceux qui auront choisi le taux fixe.

Quels sont ses inconvénients ?

Le taux fixe pénalise les remboursements anticipés

Une pénalité vous sera appliquée si vous désirez effectuer des remboursements partiels anticipés ou rembourser intégralement votre crédit. Tenez-en compte si, par exemple, vous voulez revendre votre bien avant l’échéance du prêt.

Le taux fixe est le plus élevé

Le montant d’un taux fixe est plus élevé que celui d’un taux variable.

Le taux fixe est le moins adapté en cas d’éventuelles baisses de taux dans les années à venir

Si la tendance est à la baisse alors que vous avez contracté votre crédit plus tôt, vous risquez de vous retrouver à payer trop d’intérêts par rapport aux conditions du marché. Le taux inscrit dans votre dossier sera maintenu, même si cela vous désavantage.

Le crédit logement à taux variable donne lieu à une révision annuelle du taux sur base d’un indice de référence, l’Euribor. Dès lors, votre mensualité va augmenter ou diminuer en fonction des changements de taux. 

Le crédit à taux variable

Quels sont ses avantages ?

Le taux variable autorise les remboursements anticipés sans pénalité

Vous pouvez procéder à des remboursements anticipés ou rembourser l’intégralité du prêt sans frais supplémentaires. Il vous est dès lors loisible de raccourcir l’échéance ou de diminuer la mensualité en fonction de vos moyens financiers. 

Le taux variable est le plus faible

Au départ, le taux variable est plus faible que pour un prêt à taux fixe. 

Le taux variable offre une flexibilité plus grande en cas de construction ou de transformation

Si vous construisez ou transformez un immeuble, votre banque rend les fonds disponibles nécessaires au fur et à mesure des avancements des travaux. Vous évitez ainsi de payer des intérêts inutiles sur la partie des fonds inutilisés. 

Quels sont ses inconvénients ?

Le taux variable présente un risque

Vous vous exposez à une hausse des taux et à un renchérissement de votre crédit. Même si les banques préposent aujourd’hui un grand choix de taux variable avec des plafonds,  une hausse des taux peut avoir une répercussion négative sur votre budget si vous n’êtes pas préparé à cette éventualité.

Le taux variable offre peu de visibilité

Opter pour un prêt à taux variable est un choix spéculatif. Vous ne pouvez pas prévoir à l’avance ce que vous allez payer comme mensualités dans les années à venir ni pendant combien de temps. 

Au final, que choisir ?

Il est toujours difficile de répondre à cette question car plusieurs paramètres qui sont propres à votre situation personnelle peuvent entrer en jeu.

Pour faire simple, le taux fixe est préférable si vous empruntez sur une longue durée (plus de 15 ans) en raison de la sécurité qu’il procure. Si, à court terme, une forte hausse ou baisse des taux est peu probable, personne ne peut prévoir leur évolution à long terme.

Par contre, le taux variable vous conviendra mieux si la flexibilité est pour vous le critère le plus important parce que votre situation financière et professionnelle est amenée à évoluer dans les années à venir (augmentation de revenus, besoin d’autres financements, etc.).

Si vous ne savez pas vous décider entre ces deux types de taux, il vous reste une troisième option : le taux fixe révisable.

Articles susceptibles de vous intéresser