Inflation: serez-vous gagnant ou perdant ?

L’inflation est au cœur de toutes les discussions depuis un certain temps déjà, mais est souvent envisagée d’un point de vue macroéconomique. L’inflation érode avant tout le pouvoir d’achat des consommateurs et son impact sur ces derniers peut présenter d’importantes disparités. Qui seraient les gagnants et les perdants si l’inflation venait à augmenter ? Quel est l’impact de l’inflation sur les différents groupes cibles ? Évaluons l’impact d’une augmentation du taux d’inflation sur certaines situations typiques de la vie réelle au Luxembourg.

Jeune/étudiant

Si un étudiant souscrit un prêt étudiant ou un prêt garanti par l’État (CEDIES) pour payer ses frais de scolarité et si l’inflation augmente, soit le taux de son crédit est fixe, soit la variation sera prise en charge par l’État. Dès lors, même si la dette nominale (le montant total) demeure identique, sa valeur réelle diminuera.

Jeune ménage venant d’acquérir une maison :

D’après la théorie, les emprunteurs devraient pouvoir tirer profit d’une augmentation de l’inflation en empruntant à taux fixe. Ce n’est pas toujours le cas. Un taux fixe est généralement plus onéreux qu’un taux variable. En raison de la manière dont les crédits hypothécaires sont conçus, l’emprunteur paie davantage d’intérêts au début du prêt et moins à la fin. Un taux variable sera meilleur marché, tout du moins au début d’un crédit, ce qui permettra d’économiser de l’argent à court terme. Dès lors, l’emprunteur devra évaluer si les économies réalisées dans le cadre d’un taux variable au début et jusqu’à l’impact de l’inflation sur le crédit hypothécaire compensent ou non le coût des intérêts totaux payés dans le cadre d’un crédit hypothécaire à taux fixe pour savoir s’il est gagnant ou perdant.
De plus, la particularité du Luxembourg, où certaines personnes bénéficient d’une augmentation de salaire annuelle qui compense l’inflation, peut contrebalancer l’augmentation du taux d’intérêt variable.

Famille déjà installée cherchant à diversifier son patrimoine financier

Dans un environnement contrôlé, les marchés boursiers peuvent tirer profit d’une augmentation de l’inflation. Si les sociétés peuvent augmenter les prix et que le pouvoir d’achat des consommateurs demeure intact, cette augmentation peut avoir un impact positif sur les bénéfices et dividendes des sociétés.
Les marchés à taux fixe seront généralement pénalisés dans ce cas puisqu’une hausse des taux d’intérêt a tendance à induire une baisse du cours des obligations.

Retraité

L’inflation n’augure généralement rien de bon pour les personnes retraitées. Les retraités consacrent en effet une plus grande part de leur revenu à l’alimentation et à l’énergie. L’augmentation à venir du coût de ces postes leur permettra d’acheter relativement moins de biens et services avec leur épargne-retraite. Il est dès lors crucial qu’ils anticipent en économisant davantage pendant leur vie active afin de compenser cette potentielle perte de pouvoir d’achat, et ce même lorsque les taux d’intérêt sont bas.

Même si l’impact de l’inflation peut considérablement varier au niveau individuel, l’inflation est synonyme d’économie en expansion et est généralement positive à condition d’être anticipée et contrôlée par la politique monétaire de la banque centrale. Je me souviens d’une phrase d’un collègue banquier qui m’a dit un jour « j’ai rencontré de nombreuses personnes qui gagnaient la même chose et dépensaient la même chose, mais avec le temps, certaines se sont enrichies et d’autres se sont appauvries ».  Réfléchissez bien à votre situation personnelle et soyez préparé à prendre les bonnes décisions financières en tenant compte de l’impact d’une hausse ou d’une baisse de l’inflation.

(Article rédigé aver l’aide de Richard Edwards)

Articles susceptibles de vous intéresser