Mesures d’incitation et aides pour stimuler l’entrepreneuriat au Luxembourg

Affirmant une volonté croissante d’attirer les entrepreneurs au Luxembourg et d’encourager les ambitions entrepreneuriales des résidents du pays, le gouvernement offre des incitations financières et autres mesures d’aide pour accompagner ces initiatives.

Outre le soutien général aux entreprises, des prêts, subventions ou autres financements peuvent être accordés dans le cadre de projets spécifiques, afin d’aider les petites entreprises ou de convaincre certaines sociétés à se spécialiser dans des secteurs propices au développement économique. Comment bénéficier au mieux de ces opportunités lorsqu’on est entrepreneur ou chef d’entreprise ?

Les dirigeants ciblent certains types d’activité. Pour diversifier l’économie du pays, développer d’autres secteurs que celui des services financiers et promouvoir des objectifs tels que l’amélioration de l’empreinte carbone du pays, le gouvernement met l’accent sur les technologies de l’information et l’innovation technologique, la protection de l’environnement et l’efficacité énergétique.

La House of Entrepreneurship, centre d’information né sous l’impulsion de la Chambre de Commerce de Luxembourg et le portail d’information du gouvernement guichet.lu constituent une première source de renseignements sur la création d’entreprise et les aides disponibles pour les entrepreneurs. 

Incubateurs et aides aux entreprises

Le programme de mentorat entrepreneurial (Business Mentoring), lancé par la Chambre de Commerce et le Luxembourg Business Angel Network, apporte également un accompagnement aux créateurs d’entreprise dans l’établissement et le développement de leur activité.

Le parcours 1,2,3 GO organisé par la plateforme d’aide à l’entrepreneuriat Nyuko propose aux petites entreprises du Luxembourg et des régions voisines de Belgique, France et Allemagne, de profiter des conseils d’entrepreneurs expérimentés pour développer leur projet.

Actuellement, il existe au Luxembourg, une grande variété d’incubateurs d’entreprises offrant un soutien aux startups à travers des services tels que des formations en gestion, des espaces de travail ou de coworking. Ces incubateurs varient en fonction du type d’activité dans lequel ils sont spécialisés. Le PwC’s Accelerator, par exemple, aide les PME à se développer à l’international, tandis que Paul Wurth InCub se spécialise dans la technologie industrielle et la House of Biohealth dans les domaines des biotechnologies, des TIC et des écotechnologies.

D’autres incubateurs voient le jour avec l’expansion du secteur des technologies au Luxembourg. Le Technoport de Belval a ouvert ses portes il y a près de 20 ans, lancé par un centre de recherche public. L’un des derniers en date est le Luxembourg City Incubator, un projet initié par la Ville de Luxembourg et la Chambre de Commerce, qui partagera ses locaux avec Nyuko et la Luxembourg House of Financial Technology.

Financement

Le ministère de l’Économie et du Commerce extérieur a mis en place une assistance financière destinée aux jeunes entreprises innovantes, fournissant des informations détaillées concernant les différents types de financement accessibles aux petites entreprises et les aides dont peuvent bénéficier les entrepreneurs.

Luxinnovation, l’Agence nationale pour la promotion de l’innovation et de la recherche, intervient dans la recherche de financements pour les petites entreprises. Elle supervise également un programme d’accélérateur qui permet chaque année à quatre startups spécialisées dans les technologies de passer trois mois au Plug and Play Tech Center dans la Silicon Valley, afin de nouer des contacts aux États-Unis et d’attirer des clients potentiels.

Au Luxembourg, les startups peuvent aussi bénéficier des initiatives de l’Union européenne visant à favoriser l’entrepreneuriat et le développement des PME. L’UE dispose d’un large panel de programmes basés notamment sur le réseautage et les échanges, et prévoit des subventions et des prêts pour la prise en charge des frais liés au démarrage et à la recherche.

Pour les entrepreneurs, davantage confrontés à des difficultés de financement qu’à tout autre obstacle au lancement de leur activité, les aides du secteur public peuvent peser lourd dans la réussite ou l’échec de leur projet.

Articles susceptibles de vous intéresser