Les médias sociaux et le cours des actions sont-ils liés ?

Que diriez-vous si l’on vous demandait : « Les médias sociaux et le cours des actions sont-ils liés ? ». Ce que je peux d’ores et déjà vous dire, c’est qu’ils ont quelque chose à voir les uns avec les autres. En lisant cet article, vous en saurez plus sur l’influence que peuvent exercer Twitter, Facebook et autres sur le marché boursier. Un tweet ou une publication peut altérer le comportement des gens et, croyez-le ou non, ce phénomène a fait l’objet de recherches plutôt poussées.

Les débats sur les risques qu’induit l’utilisation des médias sociaux sont devenus monnaie courante et portent essentiellement sur l’isolement social ou encore la protection des données. Mais s’est-on déjà demandé si les médias sociaux pouvaient avoir un impact sur le comportement des investisseurs sur le marché boursier ? Il y a en effet des signes indiquant qu’ils ont une certaine influence sur les prises de décisions dans la sphère financière

Twitter peut-il agir sur le cours des actions ? 

Vineet Bhagwat (Université d’Oregon, États-Unis) et Timothy Burch (Université de Miami) ont mené conjointement une étude pour savoir si le cours des actions des entreprises évolue en fonction des informations sur leurs bénéfices qu’elles diffusent sur Twitter.

Verdict : lorsqu’une entreprise active sur Twitter y annonce un bénéfice positif, le cours de son action augmente alors plus rapidement. Dans le cas d’un résultat décevant, l’action se redressera plus vite que si elle n’était pas active sur Twitter. Selon les chercheurs, cela s’explique en partie par le fait que Twitter permet à ces entreprises d’attirer l’attention. Il est vrai que le réseau social est tantôt une plateforme idéale pour exposer les réussites, tantôt un bon moyen de justifier des résultats moins bons. 

Quels peuvent être les facteurs de cette influence ? 

Nous recevons tous les jours un torrent d’informations. Selon Florian Zimmermann, économiste comportemental de l’Université de Bonn (Allemagne), celles-ci ne peuvent pas être appréhendées indépendamment les unes des autres. Par exemple, si une agence de presse publie une prévision de croissance positive, les médias génèrent immédiatement quantité de contenus intégrant ce pronostic optimiste. Il se produit selon Zimmermann la même chose avec les publications en ligne. Ainsi, tous les tweets récurrents pourraient très bien n’être en fait que des versions mises à jour d’informations déjà connues. Dans ce cas-là, les décisions financières peuvent engendrer des pertes si l’investisseur ne connaît pas l’origine des tweets et s’appuie trop sur eux.

Le choix des amis sur les réseaux sociaux peut aussi être un facteur d’influence. Comme l’explique Cass Sustein (Faculté de droit d’Harvard, États-Unis), les gens ont tendance à se connecter à ceux qu’ils fréquentent et qui leur ressemblent. Une sorte de pensée collective peut ainsi apparaître. Et dès lors que des gens en contact partagent les mêmes opinions, ils se font généralement trop confiance les uns aux autres. Si l’on transpose cette situation dans le champ des médias sociaux, la perception objective d’une personne peut être altérée par les publications de ses amis. 

Le conseil à suivre

Avec les médias sociaux, comme avec tout autre type de média, mieux vaut porter un regard critique !

Vos propres décisions peuvent être influencées par bon nombre de tendances dont vous n’avez peut-être même pas conscience. Il est donc préférable, à la lecture d’une publication ou d‘un tweet, de replacer toutes les informations dans leur contexte.

Publié par ING DiBa – Wissenswert

https://www.ing-diba.de/ueber-uns/wissenswert/einfluss-social-media-auf-aktien/

Articles susceptibles de vous intéresser