Du rêve à la réalité : comment réaliser ses projets ?

Tout le monde a des projets mais peu d’entre nous parviennent à les réaliser. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : manque de temps, pas assez d’argent ou tout simplement les hasards de la vie. Faut-il pour autant renoncer à ses projets et les laisser à l’état de rêves ? Pas forcément. Voici quelques conseils pour vous aider à passer du rêve à la réalité 

1. Focalisez-vous sur le pourquoi et pas sur le comment

Plutôt que de vous demander comment vous allez réaliser votre projet, demandez-vous pourquoi vous voulez le réaliser. Qu’est-ce qui vous motive ? Quels sont les résultats que vous en attendez ? En quoi ce projet va changer votre vie ? Apportez des réponses concrètes et ne vous contentez pas de banalités du genre « Je veux gagner beaucoup d’argent ou être célèbre ». La richesse et la célébrité sont des conséquences, pas des buts en soi.

Par contre, si vous vous concentrez sur le comment, vous risquez bien vite d’être découragé, surtout si votre projet est important. En énumérant tous les moyens dont vous aurez besoin, votre projet va vous paraître insurmontable et vous allez très rapidement renoncer. Pourtant, les exemples de personnes qui ont réussi sans argent et sans connaissances préalables sont légion. Ainsi, Steve Jobs, le fondateur de la célèbre marque Apple, que l’on présente aujourd’hui comme un génie et un visionnaire, n’a jamais été un inventeur et encore moins un ingénieur ou un informaticien de haut vol. Il n’avait pas d’argent non plus puisque le premier ordinateur Apple a été conçu dans le garage de ses parents.

2. Etablissez un plan d’actions

En vous concentrant sur vos motivations, vous allez préserver votre enthousiasme et votre passion mais cela ne suffit pas pour réussir ! Un peu de planification s’impose. Que voulez-vous avoir fait dans six mois un an, deux ans ? Tout en gardant votre attention sur la destination, fixez-vous des objectifs intermédiaires délimités par une date précise et mesurable, éclatez-les en sous-objectifs puis en tâches et planifiez les tâches chaque jour et chaque semaine. Consignez le tout dans un document. Vous éviterez ainsi les temps morts, serez plus productif et pourrez, le cas échéant, ajuster la planification si vous êtes en retard ou en avance sur les échéances prévues.

3. Prenez la responsabilité de ce qui vous arrive

Ne cherchez pas des excuses ou des raisons qui expliquent pourquoi vous ne bougez pas. Si vous n’obtenez pas les résultats que vous voulez, ne blâmez pas les autres ou le monde entier, essayez autre chose, modifiez votre approche et mettez-vous à la recherche d’autres moyens. Le secret de la réussite, c’est d’essayer encore et encore. 

4. Passez à l’action

Croire en un projet, c’est bien. Passer à l’action, c’est mieux. Quels gestes devez-vous faire pour atteindre votre objectif ? Ne laissez pas passer une journée sans poser un geste pour l’atteindre, si minime soit-il (un coup de téléphone, une lecture, un cours, un mail à envoyer, etc.). Tous ces petits gestes qui vous font avancer – ces quick wins – maintiennent votre enthousiasme et, mis bout à bout, diminuent le chemin à parcourir vers la réalisation de votre projet.

5. Sachez vous entourer

Se lancer seul dans un projet – surtout si celui-ci est de grande ampleur – est rarement la bonne solution. Si vous n’avez pas toutes les compétences suffisantes pour mener à bien votre projet – ce qui est souvent le cas car tout le monde n’a pas la science infuse -, comblez-les grâce à d’autres personnes.  Entourez-vous de personnes meilleures que vous dans les domaines où vous avez des faiblesses.

6. Soyez patient et confiant

Nous vivons à l’ère de l’instantané et de la satisfaction immédiate de nos besoins. Or mener à bien un projet prend du temps, beaucoup de temps. Par contre, quand ils sont réalisés, ils apportent joie et épanouissement. Alors gardez le cap, restez concentré sur la destination et croyez profondément que vous allez y arriver. Apprenez à apprécier le trajet et à vous récompenser en cours de route.

7. Lâchez prise de temps à autre

Se focaliser sur votre destination ne doit pas tourner à l’obsession. Quand vous avez l’impression que plus vous faites des efforts pour que quelque chose arrive, plus elle s’éloigne, accordez-vous une pause. Un détachement provisoire permet parfois à notre cerveau de faire émerger certaines solutions et de laisser la place à l’originalité et la créativité. Prenez le temps de rire avec vos amis, de jouer avec vos enfants, de partir en vacances ou de vous détendre dans un sauna. 

Lâcher prise vous permettra aussi de faire le point sur l’état d’avancement de votre projet. Si vous vous rendez compte que votre projet est voué à l’échec, ne persistez pas dans cette voie même si vous avez consenti des efforts importants. Retirez-vous du projet et analysez ce qui n’a pas été pour rebondir sur un autre projet.

Cela étant, il ne faut pas avoir peur des échecs. Tout comme les réussites, elles vous font progresser. Restez donc positif, quoi qu’il arrive.

Articles susceptibles de vous intéresser