Comment devenir indépendant au Luxembourg ?

Vous avez envie de créer votre propre entreprise et devenir votre propre patron ? Vous avez analysé en profondeur le marché et la concurrence et découvert des besoins clés pour lesquels vous pouvez apporter une plus-value ? Vous avez soigneusement élaboré votre business model et votre stratégie marché ? Vous avez trouvé les fonds nécessaires pour démarrer votre entreprise ? Parfait. Il ne vous reste plus maintenant qu’à vous lancer. Mais comment faut-il procéder ? Est-ce compliqué de devenir indépendant au Luxembourg ?

Le passage obligé des formalités administratives

Avant toute chose, dans la plupart des cas, vous devez obtenir l’autorisation d’exercer une activité indépendante (autorisation d’établissement). Il faut, pour cela, avoir les qualifications (diplôme, certificat ou années d’expérience) et les ressources nécessaires pour exercer l’activité souhaitée. Parfois, il va vous falloir prouver que votre nouvelle entreprise va rapporter du bénéfice à l’économie luxembourgeoise comme, par exemple, la création de nouveaux emplois. Il vous faudra ensuite choisir la forme juridique de votre société. Ainsi, si vous êtes seul, vous devrez choisir entre une entreprise individuelle, une SARL unipersonnelle et une SA unipersonnelle. Chacune de ces formes juridiques a ses avantages et inconvénients. A vous de choisir laquelle vous convient le mieux.

Pour vous aider à faire votre choix, vous pouvez faire appel gratuitement aux conseillers de l’Espace Entreprise de la Chambre de Commerce ou à ceux de la Chambre des Métiers si vous êtes un artisan. Ces conseillers peuvent également vous accompagner dans la constitution de votre dossier, la procédure de demande d’autorisation d’établissement ainsi que diverses démarches administratives. Vous devrez en effet remplir un certain nombre de formalités comme la déclaration initiale à la TVA, la déclaration initiale auprès de l’Administration des Contributions directes et l’inscription au Registre de Commerce et des Sociétés au Luxembourg.

De nombreux avantages sociaux

En tant qu’indépendant, vous devrez également vous affilier auprès du Centre Commun de la Sécurité Sociale (CCSS) qui perçoit les cotisations pour les différentes caisses (maladie, invalidité, vieillesse, etc.). Une démarche bien utile car, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les principaux avantages d’exercer une activité indépendante au Luxembourg ne sont pas fiscaux, mais bien sociaux. En tant qu’indépendant, votre couverture sociale sera en effet très proche de celle du salarié :

  • Au même titre qu’un salarié, vous avez droit à l’indemnité pécuniaire de maternité et au congé parental.
  • Vous bénéficiez à partir de 65 ans d’une pension de vieillesse à condition toutefois de justifier de 120 mois d’assurance au moins.
  • Vous pouvez recevoir une pension de vieillesse anticipée sous réserve que les conditions sont remplies. Le montant est calculé en fonction des cotisations versées et est adaptée au coût de la vie.
  • Vous pouvez recevoir une pension d’invalidité si, pour des raisons de santé, vous êtes obligé de cesser votre occupation professionnelle avant l’âge normal de la retraite.
  • Lorsque vous souscrivez volontairement à la Mutualité des employeurs, vous recevez une indemnité pécuniaire en cas de perte de revenu et d’incapacité de travail suite à une maladie.
  • Si vous devez cesser votre activité en raison de difficultés économiques et financières, pour des raisons médicales, par le fait d’un tiers ou en cas de force majeure, vous avez droit, sous certaines conditions, aux allocations de chômage.

Au vu de ce qui vient d’être énuméré, le travail peut vous sembler fastidieux. Détrompez-vous, c’est relativement simple et très rapide. Sauf situation particulière, il vous faudra seulement entre deux et quatre semaines pour remplir toutes les démarches évoquées ci-dessus. Il ne vous reste plus à présent qu’à faire fructifier votre petite entreprise !

Articles susceptibles de vous intéresser