Comment dire « NON » à des offres promotionnelles?

Il est de plus en plus compliqué de sortir dans la rue sans voir l’annonce parfaite pour l’objet ou le service que l’on souhaite, et en plus en promotion. La tentation est trop grande pour ne pas céder. Si l’on veut faire des économies, il faut apprendre à refuser les offres.

Dans un monde de plus en plus globalisé, où les produits viennent de n’importe quelle région du monde, il est plus difficile d’échapper aux offres car elles ne se limitent pas aux soldes. Il est rare que les supermarchés n’installent pas leurs affiches 2 +1 gratuit ou encore que les agences de voyages avec lesquelles nous avons parcouru le monde n’inonde pas nos boîtes mails d’offres incroyables.

Est-ce que j’en ai besoin ? Le truc des 72 heures

En passant devant une vitrine, il n’est pas rare de voir le produit dont nous avons besoin et à moitié prix ! C’est génial, non ? Mais en réfléchissant, nous nous rendons vite compte que nous voulons simplement cet objet. Nous le souhaitons, mais en réalité nous n’en avons pas besoin. Il ne va résoudre aucun problème, il va simplement nous pousser à économiser moins d’argent.

Mais la tentation, associée à l’offre, est très forte et il est très probable que nous finirons par acheter quelque chose dont nous n’avons pas besoin. D’où la règle des 72 heures.

Cette règle est la suivante : une fois que vous tombez sur cette offre que vous ne pouvez pas laisser passer, attendez au moins 72 heures (trois jours) avant d’acheter le produit en question. Pour que cela ait l’effet escompté, mettez dans votre portefeuille un post-it avec le nom de l’objet ou du service et son prix. Vous verrez, vous vous débarrasserez souvent du post-it moins de deux jours après et vous vous rendrez compte que vous n’en avez pas besoin.

Les recherches

Les offres 2 + 1 gratuit, qui sont partout dans les supermarchés, tendent à troubler notre jugement et nous poussent bien souvent à mettre dans notre chariot de la nourriture en trop, ce qui représente en soit plus de dépenses que d’économies. Il est souvent utile de faire des recherches afin de savoir combien coûte le même produit dans un autre magasin.

Quand nous voulons faire des économies en achetant un jeu vidéo, par exemple, l’achat est plus facile car le prix ne varie en général pas tellement et est souvent identique dans tous les magasins. Mais le supermarché peut devenir un labyrinthe en ce qui concerne les prix. Dans ces cas, utilisez des applications telles que prixing. Cette dernière permet, par exemple, de scanner le code-barre du produit et indique le prix du produit dans les magasins situés à proximité.

Les offres à durée limitée et autres offres

« Cette offre ne sera active que pendant les deux prochaines heures. »
« Cinq personnes sont en train de regarder la même chambre d’hôtel que vous. »
« Il ne reste qu’une place sur ce vol. »

Cela vous dit quelque chose, n’est-ce-pas? Ce sont des offres qui attirent l’attention sur l’urgence pour que nous achetions sans se poser trop de questions.

De même, dans certains magasins, un achat entraîne une offre limitée dans le temps. Par exemple, si nous dépensons 30 euros aujourd’hui, nous recevons un bon d’achat de 5 euros valable pour un achat de plus de 20 euros dans un délai de deux mois. Cela crée une urgence et un faux sentiment de besoin.

Dire NON

Dire « non » aux vendeurs et aux offres nous donne davantage de temps pour déterminer si nous avons vraiment besoin de ce produit ou non. Commençons également à consacrer de l’argent à des choses dont nous avons réellement besoin.

Pour conclure, soyez attentif à ces 5 dernières petites choses:

  1. Ne faites pas vos courses lorsque vous avez faim. Quand on a faim, on achète mal!
  2. 1,99€ c’est presque 2€ et 599€ c’est presque 600€. Soyez attentif à l’effet magique du 9.
  3. N’oubliez pas la finalité des publicités que vous voyez. La publicité est faite pour vendre non pas pour aider.
  4. Risque vs. récompense. Ne vous fiez pas à votre cerveau lorsqu’il s’agit de prendre des décisions économiques.
  5. Méfiez-vous des pourcentages

Articles susceptibles de vous intéresser