Views from the top #3: Nicolas Mackel & Damien Degros

Six mois après la cérémonie du Paperjam Top 100, ING, partenaire de l'événement, s'est entretenue avec trois des plus importantes personnalités luxembourgeoises de l'écosystème business du Grand-Duché.

Lors une journée ensoleillée mais fraîche, sur le toit d'ING Lux House, en face de la gare, Nicolas Mackel, CEO Luxembourg for Finance s'est entretenu avec Damien Degros, Head of Wholesale Banking, ING, dans l'un des plus beaux endroits du centre-ville.

Ils ont discuté de la mise en œuvre et des conséquences de la numérisation et du travail à distance. Rejoignez-nous pour profiter de cette conversation perspicace entre deux influenceurs financiers qui imaginent le monde du travail de demain.   Presque tous les secteurs de l'économie ont été touchés par la crise actuelle et le secteur financier ne fait pas exception.

Du point de vue des fonds d'investissement, les actifs sous gestion ont baissé en réponse aux marchés et les banques commerciales se sont préparées à soutenir les secteurs de l'économie réelle qui allaient être durement touchés.

Au quotidien, de nombreuses banques ont dû passer en très peu de temps à un modèle de travail à distance à domicile et certaines se sont demandées quel serait l'impact sur leurs résultats et sur le moral de leur personnel.

Nicolas Mackel rapporte : "Je pense qu'aujourd'hui, nous sommes face à une industrie financière qui continue à ronronner raisonnablement bien, en fait assez bien, si vous lisez les résultats des grandes banques à l'échelle mondiale, probablement à un niveau opérationnel maintenant, comme vous l'avez dit, les gens se lassent de cette situation, les gens se lassent du travail à domicile, il y a aussi des inconvénients à cela."

Une question en cours est de savoir si les changements causés par le confinement resteront ou si le secteur financier reviendra à sa modalité de travail précédente. "Une de mes conclusions, probablement tout le monde est impatient de revenir à la vie normale, mais pour moi ce sera une nouvelle vie normale. Ce qui signifie que nous devons d'abord analyser la situation et conclure ce qui était bien et qui pourrait être amélioré et je pense que c'est le premier exercice." a commenté Damien Degros.

Que faut-il pour devenir un influenceur ? Damien Degros pense que cela ne repose pas seulement sur le rôle mais aussi sur les valeurs et l'expérience de la personne. Nicolas Mackel développe : "Je pense que l'influence, au final, se résume aussi à la crédibilité, c'est être écouté......,.... les gens prennent ce que cette personne dit comme quelque chose de valable....... comme quelque chose qui peut les aider à prendre des décisions, quelque chose qui peut les aider à avancer, c'est pour moi ce à quoi se résume finalement l'influence. (Source: Paperjam)

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Ces cookies de base sont essentiels au bon fonctionnement de ce site web. Ils enregistrent, par exemple, vos préférences linguistiques. Ils permettent aussi d’analyser de façon anonyme la manière dont le site est utilisé. Plus d'informations dans notre Cookie Policy.

Je refuse J'accepte